LE PIANO

Publié le par H.CHARDONNEAU

UN SOIR DE NOVEMBRE
UN SOIR DE NOVEMBRE

ILS PARLENT ....J ECRIS.....

AFIN QUE MES PETITS ENFANTS SACHENT ..... PARIS ....UN SOIR.....

DU FOND DE LA FORET EN GIRONDE. A MA FENETRE J AI ALLUME MA BOUGIE

TOURNEE VERS LE NORD.

ILS VIENNENT DANS LA VILLE ECLAIREE

ILS S'AVANCENT PRES DU STADE REFERME

LUCIDES

ILS SAVENT

ILS VIENNENT POUR TUER

CERCLES

PLOMBES DU FEU QUI TUE

MAIS EUX

NOUS

NOUS NE SAVONS PAS

PAR CE QUE CE SOIR D'AUTOMNE

TOUT EST LUMIERE

TOUT EST DOUCEUR

TOUT EST RESPIRATION

NOUS

A LA TERRASSE

DANS LA LENTEUR D'UNE NUIT D'AUTOMNE

NOUS

DANS LA SALLE

EMPORTES PAR LES TROMBONNES

EMPORTES PAR LES CHANTS

EMPORTES PAR L'IVRESSE

NOUS N'ENTENDONS PAS

NOUS NE VOYONS PAS

ILS VIENNENT NOUS TUER

NOS CORPS SE TRAINENT

NOS CORPS EXPLOSENT

NOS CORPS SAIGNENT

NOS CORPS SE DECOMPOSENT

UN SOIR

A LA TERRASSE

ILS M'ONT BLESSE

UN SOIR

PERDU DANS LA MASSE

ILS M'ONT TUE

ILS ONT MEURTRI MON PAYS

LUI

LUI EST VENU

TIRANT SON PIANO

LUI

A JOUE LENNON

LA FOULE AUSSITOT

ENTONNE

L'HYMNE NOUVEAU

LE PIANO
LE PIANO
LE PIANO

Publié dans VOYAGES ET POESIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article